Accueil • Portfolio • Atelier Multimédia Singulier Pluriel

Lassociation des Papillons Blancs de Roubaix-Tourcoing réunit des parents et amis de personnes en situation de :

– handicap mental,
– déficients intellectuels,
– polyhandicapés,
– présentant des troubles du spectre autistique,
– des troubles psychiques des troubles du comportement.

 C’est pourquoi, ils se sont unis, pour défendre leurs droits et, avec elles, les accompagner tout au long de leur vie.

L’accès à la culture par tous !

Le foyer de vie Singulier-Pluriel est un établissement situé au milieu de la ville de Roubaix, au pied de la station de métro Épeule-Montesquieu. Volontairement inscrit au cœur de la cité, son projet s’articule en outre, autour de l’accès à la culture sous toutes ses formes. C’est d’ailleurs dans le cadre de ce projet d’accès à la culture que je m’inscris puisque j’y anime depuis 2017 un atelier multimédia.

Un atelier Hebdomadaire.

Lors de ces ateliers, nous travaillons, la photographie, la vidéo, la lumière…  C’est un lieu d’échange et de partage où nous travaillons l’image sous toutes ses formes. Avec pour objectif ultime la mise en accessibilité des documents institutionnels.

 

 

 

Cette réalisation a demandé un an de travail à l’équipe de l’atelier multimédia. Nous voulions un film Vrai, qui reflète la réalité de la vie du foyer. C’est pourquoi, nous avons souhaité éviter le plus possible les scènes “Jouées”.  Ces scènes de vie, ont été tournées avec l’aide des personnes participants à l’atelier multimédia.

Chacun apporte sa pierre à “l’édifice”.

La direction, le personnel et les habitants, ont tous joué le jeu à leur façon. Pour certains, c’est devant la caméra en partageant avec nous leurs intimités. Pour d’autres, derrière la caméra, au clap, à la prise de son, aux réflecteurs…. Ou bien encore à monter les éclairages, et à la gestion logistique que demande un tel tournage.

La partie technique oui mais sous leur contrôle

Toute la partie, montage, animation, choix des musiques, voix off… a été fait par mes soins en fonction des directives données par l’équipe de l’atelier et le choix des rushs.

Pour résumer, plus qu’un travail, c’est une sacrée aventure humaine tout ça !

Ne manquez pas de découvrir la série de portrait des habitants. Cette série est une commande réalisée dans les premières semaines de l’atelier. Les inscrits en multimédia découvrent le matériel, en jouant les assistants. Ils aident à monter le studio et jouent du réflecteur… Ils apprennent à mettre à l’aise les sujets en leurs parlant ou en leurs proposant de la musique, afin que je puisse réaliser les prises de vues.

On voit tous les choses différemment !

Un travail enrichissant, qui m’a permis de faire connaissance avec tous les habitants du foyer. Un travail de studio dans la bienveillance, dans la pudeur de l’autre. Ces séances, m’ont permis d’apporter ma vision de leurs personnalités à cet instant “T”. Je suis sortie riche humainement parlant de ce travail. Et je pense sincérement, que c’est ce qui a permis aux parents, aux accompagnants, … de les redécouvrir et même pour certain de les voir sous un jour nouveau.

Cette année, pour le forum des talents, le foyer de vie Singulier-Pluriel a voulu mettre en avant la dimension socioculturelle, qui est un élément important de son projet.

Il s’agissait de présenter quelques-unes des activités menées à Singulier-Pluriel en collaboration avec ses partenaires extérieurs.

Parmi eux, l’atelier multimédia, mené par Peggy Le Déaut de l’association Differ’art, s’est chargé de la réalisation d’un film de présentation des partenaires.

Les habitants qui participent à cet atelier ont pu apprendre à utiliser les différents outils de la prise d’images, de la retouche, de l’éclairage… pour filmer les différents ateliers.

Une fois la prise d’image effectuée, le groupe à dû réfléchir à la mise en scène et au montage des images. ” Et si on faisait un journal télévisé pour tout présenter ? a proposé un habitant.

Après avoir choisi le présentateur, il a fallu apprendre à utiliser le fond vert et a y incruster le fond du journal pour “faire comme à la télé”.

Une fois le film monté, tous ont pu le visionner. Et ils sont fiers et ravis de cette expérience.

Noémie Bourgeois
Animatrice Socioculturelle

Cette année, pour le forum des talents, le foyer de vie Singulier-Pluriel a voulu mettre en avant la dimension socioculturelle, qui est un élément important de son projet.

Il s’agissait de présenter quelques-unes des activités menées à Singulier-Pluriel en collaboration avec ses partenaires extérieurs.

Parmi eux, l’atelier multimédia, mené par Peggy Le Déaut de l’association Differ’art, s’est chargé de la réalisation d’un film de présentation des partenaires.

Les habitants qui participent à cet atelier ont pu apprendre à utiliser les différents outils de la prise d’images, de la retouche, de l’éclairage… pour filmer les différents ateliers.

Une fois la prise d’image effectuée, le groupe à dû réfléchir à la mise en scène et au montage des images. ” Et si on faisait un journal télévisé pour tout présenter ? a proposé un habitant.

Après avoir choisi le présentateur, il a fallu apprendre à utiliser le fond vert et a y incruster le fond du journal pour “faire comme à la télé”.

Une fois le film monté, tous ont pu le visionner. Et ils sont fiers et ravis de cette expérience.

Noémie Bourgeois
Animatrice


J’ai fait la rencontre de Madame Le Déaut, il y a déjà bien longtemps. Son premier contact avec l’établissement été dans le cadre d’une mission d’accompagnement d’une personne en situation de handicap qui fréquentait notre accueil de jour.

Spontanée et avenante, Peggy a rapidement évoqué ses talents de création graphique.

Aussi, quelques temps après, nous lui avons proposé la mise en place d’un atelier multimédia à destination de personnes vivant au foyer en situation de handicap mental.

Le succès est à chaque fois au rendez-vous, tant les réalisations sont parfaites et l’accompagnement technique des stagiaires efficace.

Un véritable travail de professionnel qui sait mettre en valeur le moindre talent de chacun. L’atelier prévu initialement pour une durée de trois mois se prolonge déjà depuis presque deux ans et fourmille encore de projets pour bien longtemps.

A partir du regard de chacun, de clin d’œil en œillade, Peggy permet et révèle cette complicité du regard qui modifie pour tous la vision du handicap.

José Pagerie

Directeur Singulier Pluriel

J’ai fait la rencontre de Madame Le Déaut, il y a déjà bien longtemps. Son premier contact avec l’établissement été dans le cadre d’une mission d’accompagnement d’une personne en situation de handicap qui fréquentait notre accueil de jour.

Spontanée et avenante, Peggy a rapidement évoqué ses talents de création graphique.

Aussi, quelques temps après, nous lui avons proposé la mise en place d’un atelier multimédia à destination de personnes vivant au foyer en situation de handicap mental.

Le succès est à chaque fois au rendez-vous, tant les réalisations sont parfaites et l’accompagnement technique des stagiaires efficace.

Un véritable travail de professionnel qui sait mettre en valeur le moindre talent de chacun. L’atelier prévu initialement pour une durée de trois mois se prolonge déjà depuis presque deux ans et fourmille encore de projets pour bien longtemps.

A partir du regard de chacun, de clin d’œil en œillade, Peggy permet et révèle cette complicité du regard qui modifie pour tous la vision du handicap.

José Pagerie

Directeur Singulier Pluriel

Maxime : “Peggy elle est magique dans sa tête!”

Carole : “C’est la princesse de la vidéo”

Sonia : ” Peggy comprend qui nous sommes ce que nous voulons faire et nous aide à le réaliser”

Les Mutlinautes

Groupe de l'atelier Multimédia